12 mns maximum de concentration : Haro sur les chronophages !

Pocket watch on a white plate (“eating up time” concept)12 minutes ! C’est le temps maximum de concentration des Français sur une seule et même tâche (étude de SCIFORMA publiée en 2010). Le développement du travail collaboratif, notre envie de regarder sur l’instant le mail qui arrive, le bip du SMS nous empêchent facilement de nous concentrer sur notre travail et c’est ainsi que nus sommes envahis par les chronophages.

Comment agir pour les supprimer (tout au mieux) ou, au moins, les canaliser ?

Pour vous aider, voici les principaux chronophages que l’on me cite le plus couramment pendant les formations Gestion du Temps  que j’anime. Bien évidemment, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les ajouter !

 

Une fois la liste parcourue, faites votre « Quinté Chronophages » : Définissez ceux que vous considérez comme les plus perturbants dans votre organisation.

child and adult hand with sand and clock

4 astuces pour gérer vos chronophages : c’est le 5ème outil de gestion du temps.

1-    Commencez par identifier vos principaux chronophages.
Fait ! Vous venez de classer les 5 plus importants…Vous  voyez ce que c’est de gagner en efficacité ?  😉

 2-    Classez-les en 2 colonnes : 
Ceux qui sont générés par vous-même (!)  et ceux générés par votre entourage.
«Le plus long des voyages a débuté  par un premier pas» Confucius.
Vous ne pouvez pas tout gérer en même temps, occupez vous d’abord de Vos propres chronophages.

 3-    Commencez par le plus facile :
Observez et agissez sur vos propres chronophages !
Classez-les en 3 catégories :

Là encore, simplifiez-vous la tâche ! Commencez par le chronophage le plus simple à gérer ; vous allez ainsi récupérer de l’énergie (suite à votre réussite) pour ceux qui vous demanderont plus d’efforts.
Pour les irréductibles, ils font partie de votre personnalité…. Peut être en retirez vous (in)consciemment des bénéfices cachés ? (et si vous y réfléchissiez ?)

 

4-    Attaquez-vous ensuite aux chronophages générés par votre entourage (professionnel/personnel)

  1. Classez les aussi dans les mêmes catégories que les vôtres,
  2. Et si vous exprimiez votre sentiment à votre entourage ?  « Tu vois, lorsque tu rentres dans mon bureau sans frapper, voilà ce que je ressens ……. »
  3. Proposez des solutions au lieu d’amener des problèmes ? « Pour avancer plus vite sur les dossiers que vous m’avez confiés, j’ai pensé à bloquer sur mon agenda 1heure par jour pendant laquelle je ne serai pas disponible au téléphone. Bien évidemment, vous aurez accès à ma messagerie »
  4. Pour ceux sur lesquels vous êtes certain(e) qu’il n’y a rien à faire, alors ce ne sont plus des chronophages. Définissez-les comme des contraintes dues à votre milieu professionnel (entreprise, service etc.) et vous devez donc, maintenant, les accepter et les intégrer dans votre organisation.

Vous aimeriez + de solutions ?
Cela vous semble difficile à mettre en place seul(e) ?

Partageons nos expériences à travers vos commentaires ou mieux encore, profitez de la Séance Diagnostic Gratuit.

La prochaine fois, j’aborderai le 6ème outil : Prévoir les Imprévus !

ENTONNOIR CHRONOPHAGES

6 réponses à “12 mns maximum de concentration : Haro sur les chronophages !”

  1. Pierre Gélinas dit :

    Tout cela est vrai mais chez nous les prncipaux sont le manque de recul( objectifs) le manque de délégation et de décision

  2. écrit par Jacques BUSQUE , commentaire sur LINKEDIN :

    « Avoir des objectifs clairs, personnels et professionnels! »

  3. Merci Jacques ! Vous comprenez maintenant pourquoi un de mes premiers posts a été de traiter les « véritables « objectifs ! : http://votreparenthese.com/pour-2014-resolutions-ephemeres-ou-veritable-objectif/

  4. Tessa dit :

    Bonjour,
    J’ajouterais volontiers la tendance plus ou moins marquée à procrastiner qui détourne facilement la personne de sa tâche lorsqu’elle l’ennuie ou lui paraît difficile. Cette fameuse procrastination peut déjà intervenir même avant même lesdites 12 minute de concentration.
    Belle journée à tous.

    • Vous avez raison Tessa … C’est pour cela que je vous propose une astuce qui m’a été transmise par un lecteur : pour éviter de procrastiner, on peut commencer sa journée par la tâche la plus ennuyeuse. Cela permet d’être fier de soi et de se débarrasser l’esprit pour passer à autre chose. Qu’en pensez-vous ?

      Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *