Connaissez-vous votre Enfant Intérieur ?

La plupart des problèmes de notre vie d’adulte a son origine dans notre enfance… Sigmund nous en rabat les oreilles depuis 2 siècles !! Mais cela ne vient pas nécessairement de ce que l’on appelle couramment « une mauvaise éducation »  négligée intentionnellement (ouf, me voilà rassuré, moi en tant que parent !) mais plutôt d’une méconnaissance de la part de nos parents (Ah maman si tu savais….). Aujourd’hui, nous mêmes adultes nous suivons le même chemin d’ignorance (vous peut être, moi je me débrouille  avec mon ignorance comme dirait Coluche !).

Le nouveau-né dépend exclusivement de ses parents pour survivre les premiers mois et les premières années de sa vie sont très importantes pour que son développement ultérieur se déroule d’une manière saine. (Pour l’instant rien de nouveau sous le soleil 😉 !). Malgré l’Amour que nous ressentons pour notre (nos) enfant(s), nous plantons souvent, dans leur vie, la base ou la semence de problèmes très complexes  et difficiles à résoudre par la suite.

Un cas concret et clair (ah, enfin !) : Un jeune de 18 ans avait peur en permanence d’être trompé par tout son entourage (amis, camarades,, frères et soeur. Il avait la sensation que tous se moquaient de lui ete il n’arrêtait pas de se répéter « je ne suis pas l’idiot qu’ils pensent ». En réalité, personne ne le pensait idiot. Il avait créé tout seul cette image de lui-même et était le seul à le penser.

enfant intérieurNous avons cherché quelle pouvait en être la cause et il s’est avéré la chose suivante : quand il était petit, au moment de son coucher le soir, sa mère avait l’habitude de rester avec lui jusque ce qu’il s’endorme. Après quoi, sa mère sortait de la chambre sur la pointe des pieds, pour ne pas le réveiller. L’inconscient de cet enfant  avait en fait enregistrer le message suivant : quand je me couche ma mère est là mais quand je me réveille, je suis seul donc on me trompe . (Ah le rôle des mères…. non non c’est une mauvaise plaisanterie !). 
Plus tard, le fait de le laisser chez les grands parents pour 2 ou 3 heures et de venir le chercher 2 ou 3 jours après n’a fait que renforcer le message. Les parents ne savaient pas que l’inconscient de leur enfant de 4 ans, depuis tout petit,  enregistrait tout et l’interprétait à sa manière : « on me trompe toujours, je ne peux pas faire confiance » . (Bourreaux d’enfants!!!).

Et ce n’était qu’un de ses problèmes auxquels s’ajoutaient des dégâts causés par des phrases telles que : « vaurien » (vaux rien !),  » tu ne mérites pas les jouets qu’on vient de t’offrit »,  » nous n’avons pas d’argent pour satisfaire tes envies », la vie est une lutte permanente », « dépêche toi »,  » un homme çà pleure pas », « fais moi plaisir » etc.  (ah là je sens que cela vous rappelle quelque chose de vécu !)

Chacune de ces phrases provoque des modèles de comportement qui, si nous n’agissons pas, restent, nous affecte toute sa vie et souvent notre rébellion, notre prise de conscience se fait entre 40 et 50 ans : nous ne voulons plus vivre ainsi et décidons quelquefois d’entamer une démarche de développement personnel. Nous découvrons des aspects de nous-mêmes dont nous ignorions même l’existence.

On parle beaucoup de l’Enfant Intérieur, de notre Enfant Intérieur. Beaucoup de livres ont d’ailleurs été écrit à ce sujet. J’aimerais juste porter à votre réflexion les points suivants.
Nous sommes tous des enfants et, un jour, tout d’un coup, nous « devenons adultes officiellement ». Du jour au lendemain, nous devons changer de comportement  et de manière de penser, nous devons nous adapter aux normes de notre société pour être acceptés et considérés comme « normaux » quelquefois au détriment de notre « propre » personnalité.
 Et l’enfant ? L’enfant qui, tout d’un coup, entend : « tu es grand maintenant, tu ne peux plus faire ceci ou cela… » « tu es déjà grand, tu ne peux plus pleurer pour çà » etc…. ou alors quand un geste tellement tendre, comme être embrassé par sa propre maman, devient honteux devant les copains « puisque tu es grand maintenant ».

enfant intérieur 2En d’autres mots, « on » voudrait nous faire croire qu’en tant qu’adulte, nous n’avons plus besoin de tendresse, nous devons « étouffer » nos émotions , qu’en tant que mère nous devons d’abord penser à nos enfants ou qu’en tant que père nous devons protéger notre famille…en bref, nous oublier ! C’est ainsi que notre Enfant Intérieur se recroqueville, se cache avec toutes ses frustrations, ses problèmes, ses manques.
Seules la logique et la raison se trouvent maintenant aux commandes et l’enfant doit rester caché et silencieux avec ses émotions et ses peurs.

Et enfin un jour lors d’une démarche de développement personnel (souvent à l’issue d’un « pétage de plombs » prenant toutes les formes possibles ou imaginables), nous pouvons retrouver cet Enfant Intérieur abandonné, refoulé, étouffé. Nous nous retrouvons devant nos émotions profondes, nous (re)découvrons nos peurs. Souvent cette situation peut provoquer encore plus de peur et si, nous n’y faisons rien, peut aggraver  la dépression ou le sentiment de très mal être voire une maladie. D’où la nécessité d’être accompagné pendant ces retrouvailles.

Cet accompagnement nous permet de réapprendre à connaître et à communiquer avec notre Enfant Intérieur, nous lui donnons de l’Amour et du soutien à chaque fois qu’il en a besoin. Nous lui donnons confiance en lui répétant que maintenant « l’adulte »sera toujours à ses côtés pour lui donner la confiance dont il a besoin et pour l’aider à se sentir en sécurité, hors de danger, lui permettre d’exprimer ses émotions, de penser à lui sans culpabiliser.

Merci à Dorina, dans ma formation en Reiki 1 et 2, de m’avoir beaucoup inspiré pour cet article !

Si, dans ce texte, des passages ont fait écho, je vous propose que nous en parlions ensemble lors d’une Séance Offerte.

Alors, quand décidez-vous de partir à la découverte de Votre Enfant Intérieur ?

enfant intérieur 1

14 réponses à “Connaissez-vous votre Enfant Intérieur ?”

  1. Envoyé par Virginie LEFRANC via LinedIn:

    « Merci Pierre-Yves pour votre article. Le travail sur son enfant intérieur permet de se libérer de ses ressentis et de la perception qui a été la nôtre, durant notre enfance, au regard de notre vécu. C’est en conscience, porter un nouveau regard, sur notre vécu pour rendre à chacune des personnes qui nous ont entouré, dans notre enfance, la part qui lui revient et part qui nous appartient en fonction de notre personnalité, de notre unicité et de la manière dont nous avons appréhender les situations, en fonction des moyens et des besoins qui étaient les nôtres. Se rappeler que toute relation est basée sur le 50/50. Travailler son enfant intérieur, c’est retrouver la part de joie et d’enthousiasme qui est la nôtre et s’autoriser à l’exprimer en nous reliant à cette part de nous-même et de redécouvrir ce qui nous procure de la joie. C’est un levier pour trouver, par exemple, le métier, la vocation qui est la nôtre, que nous avons oublié ou pas pu ou voulu entendre à un moment donné de notre vie. Un travail sur l’enfant intérieur permet également de prendre conscience des croyances qu nous avons mis en place et des fidélités qui sont les nôtres, au regard de notre fratrie, par exemple. Le travail de l’enfant intérieur permet d’acquérir la sagesse de l’adulte et de faire vivre son âme d’enfant. Savoir-être pour savoir-faire avec joie et enthousiasme »

  2. Merci Virginie pour ce précieux témoignage qui vient compléter mes lectures qui va permettre à nos nombreux lecteurs d’avoir envie de se retrouver !
    Pierre Yves

  3. Envoyé par Virginie HUVENNE via LinkedIn :

    « Pour en savoir plus sur l’enfant intérieur, je vous invite à lire le très beau livre de Thich Nhat Hanh, « prendre soin d l’enfant intérieur », faire la paix avec soi. au éditions « esprit d’ouverture ».
    On y parle de des blessures d’enfants qui peuvent empêcher de construire sereinement sa vie d’adulte.
    Maman de 5 enfants, de 10 à 28 ans, entrepreneur depuis 15 ans, je porte une attention particulière à l’éducation. En tant que parents, nous ne connaissons pas toujours la portée et l’importance de nos gestes, paroles, décisions reçues par l’enfant de manière bien différente de l’intention qui nous animait au départ.
    Faire la paix avec son enfant intérieur peut devenir une étape cruciale pour trouver l’épanouissement dans sa vie d’adulte. »

  4. Bonsoir Virginie. Merci pour ce témoignage de professionnelle et de Maman. Et u livre de plus à mettre dans ma pile ! Il va falloir que je choisisse… j’écris ou je lis ??? sourire !
    Belle soirée
    Pierre Yves

  5. Envoyé par Christophe TETARD via LinkedIn :

    « Fondamental!
    L’être humain ne peux rejeter les premières années d’apprentissage de sa vie, celles qui ont modelées sont comportement social et son caractère personnel. Être adulte englobe nécessairement la reconnaissance de cette phase de structuration et l’Enfant intérieur, à l’instar de notre Jardin intérieur (plutôt philosophique), doit être arrosé régulièrement. Oui, le rêve, l’imaginatif non pragmatique est au cœur de notre propre créativité, et sans doute notre coté Peter-Pan se révèle fondamental pour compenser notre quête moderne de réalisme éfficace. Ne vous inquiètez pas, notre conditionnement structurant nous ramènera très vite dans les couloirs du « bon sens », ou tout doit avoir une « application » ou une « raison », hahaha! mais l’enfant doit demeurer dans l’homme, toujours. Lao-tsé l’associe directement à sa quête du Tao… »

  6. Merci Christophe pour cet apport culturel et philosophique qui donne un éclairage complémentaire à notre Enfant Intérieur. Vive le partage !
    Belle soirée
    Pierre Yves

  7. Envoyé par Claudette BELAND via LinkedIn :

    « Quel bel article! Merci Pierre-Yves!
    En le lisant tranquillement, il est tellement véridique et intéressant, que nous pouvons sentir cette infinie présence au coeur de soi-même, l’enfant intérieur…Pour moi, il est le meilleur guide…
    Claudette Jr. »

  8. Un grand merci très chaleureux Claudette . Je suis heureux que vous puissiez retrouver Votre Enfant Intérieur avec ce court extrait…
    Pierre Yves

  9. Envoyé par Maryse GOSSELIN via LinkedIn :

    « Très intéressant. Il faut donc être a l’écoute de nous-même, de se que nous sommes réellement, malgré les peurs qui nous ont été infligées lorsque nous étions jeune (inconsciemment ou pas, bien sur) Merci pour cette belle explication. »

  10. Maryse, merci à vous aussi, oui nous écouter, écouter cette petit voix intérieure qui nous connaît si bien et que, quelquefois, nous essayons d’étouffer.
    Belle soirée à vous Maryse
    Pierre Yves

  11. Evvoyé par Martine PACHERIE MARTIN via LinkedIn :

    « L’enfant Intérieur est la base de toute piste thérapeutique permettant de découvrir qui l’on est vraiment (notre Moi intérieur) et de distinguer le « déguisement » que l’on s’est forgé durant toute notre vie pour mieux se protéger de ce qui nous fait peur. La rencontre entre notre MOI « déguisé » et notre « vrai » MOI offre une compréhension essentielle de nos problématiques et apporte ainsi des solutions bien plus adaptées à qui nous sommes vraiment… »

  12. Merci Martine pour cet éclairage complémentaire… Je ne pensais pas que cet article sur l’Enfant Intérieur susciterait autant de commentaires !
    Belle soirée
    Pierre Yves

  13. Envoyé par Claudette BELAND via LinkedIn :

    « Merci Pierre-Yves, et @tous!
    Je suis bien heureuse d’être parmi vous!
    Je vais vous dire chaleureusement, lorsque je danse le ballet classique comme lorsque j’étais une enfant, aujourd’hui et même aînée, je ressens cette énergie de l’enfant intérieur, ou cette connexion de bonheur en moi! C’est une activité régulière qui m’interpelle et, toute à côté de mon travail de gestionnaire. C’est simple, je pense notre petit enfant en nous, il aime rire et s’amuser dans la vie…! Alors, c’est pour moi l’équilibre entre l’enfant intérieur bien présent en soi, puis la personne devenue adulte.
    L’enfant en soi donne un sens unique à notre vie et appartient à chacun de nous…Quand on dit: Écoute ta petite voix intérieure et fait ce qu’elle te dicte…
    Pour moi, c’est celle de l’enfant en soi…
    Merci,
    Claudette jr. Béland »

  14. Oui Claudette écouter sa petite voix intérieure est important. Cest Enfant Intérieur est pour moi lié à vos prémonitions, votre intuition… Dans mes coachings je le nomme Gemini Criket en m’inspirant de Pinocchio…

    Merci pour votre belle écriture
    Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *