Ce deuxième piège, saurez-vous l’éviter ?

Je vous entends  déjà entrain de vous dire « Cette fois-ci, je ne me ferai pas avoir !!! ». Qui sait…. enfin, bon , faites-moi mentir.
Ce deuxième piège de communication que j’appellerais volontiers « L’arbre et l’accident » (vous comprendrez après voir vu la vidéo !!!) est tout aussi dangereux que le premier, celui des interprétations , car il risque d’entraîner des malentendus,voire des conflits tellement nous pouvons être sûrs d’avoir raison.

Cette deuxième vidéo (encore perfectible, je le sais… je suis « en chemin » mais n’est-ce pas là mon côté « authentik » ?!) a toujours  pour but de jouer avec vous (et de vous faire tomber dans le piège sinon c’est pas drôle !!). Fidèle à mes valeurs, je partage aussi avec vous une petite technique simple, un comportement à adopter qui fonctionne merveilleusement quand on s’entraîne. Je vous laisse jouer et je reviens vers vous. Amusez-vous bien !

Piège n°2

Cette fois-ci, vous avez réussi ? Bravo, vous progressez… (mais non , je ne me moque pas !)
Vous vous êtes encore fait(e) avoir ? Pas grave, il y en a encore 2 autres dans les 2 prochaines newsletters. Ainsi vous pourrez vous rattraper…
Ce deuxième piège est tellement évident…. c’est d’ailleurs pour cela que nous y succombons.  parce qu’il est trop évident. Et combien de situations autour de nous sont-elles évidentes a priori ? J’ai bien écrit « a priori » parce que, au fond, le sont-elles vraiment ? Combien de fois avons-nous vu « midi à notre porte » ? Combien de fois nous sommes nous basés uniquement sur notre expérience personnelle ? Combien de fois avons-nous oublié le chemin que nous avons parcouru pour arriver où nous en sommes ? 

Prendre du recul avec l’outil que je vous propose pour ce deuxième piège permet de sauver quelquefois des situations délicates.

Avec Votre Parenthèse, mettez votre Stress entre Parenhèse,
rendez votre vie quotidienne plus sereine et plus efficace.

 

Je veux une vie plus sereine et plus efficace !

fond, le sont-elles vraiment ? Combien de fois avons-nous vu « midi à notre porte » ? Combien de fois nous sommes nous basés uniquement sur notre expérience personnelle ? Combien de fois avons-nous oublié le chemin que nous avons parcouru pour arriver où nous en sommes ? 

4 réponses à “Ce deuxième piège, saurez-vous l’éviter ?”

  1. Un véritable acteur, mon cher Pierre-Yves, super…tu as pris des cours pendant les fêtes ?? :-)…c’est vrai que debout, c’est plus vivant
    Évidemment, je me suis fait avoir sur le texte et j’ai dessiné les contours !
    C’est une fois encore tellement vrai, ce n’est pas la première fois que ce « défaut » est pointé du doigt et pourtant, on n’arrive pas à s’en défaire…c’est en général pas très grave mais parfois, çà peut aller loin dans l’incompréhension…

    • Je rougis derrière mon écran Patrice ! J’ai effectivement « essayé » de tenir compte des différents conseils qui m’ont été donné dont les tiens ! Merci encore de participer à mon évolution…
      Comme disait un « enseignant » que je connais : « Eduquer, c’est répéter » et je crois que pour l’apprentissage de nouveaux comportements c’est la même chose : Avons-nous appris à marcher d’un seul coup ? Je ne crois pas… il nous a fallu d’abord nous cogner, tomber pour mieux comprendre l’équilibre. Pour les comportements, c’est pareil… Allez on tient le bon bout !!

  2. Bonjour Pierre Yves,
    Pour la seconde fois, bravo à votre sens pédagogique.
    Toutefois il me semble que l’exemple de la lecture n’est peut-être pas le meilleur. Pourquoi ? Nous avons l’impression de lire un texte en le balayant de manière continue. En réalité l’étude des mouvements oculaires montre que l’on procède par sauts (« saccades ») entre de moments de fixation. Ce qui fait que le lecteur, surtout s’il est habile, ne « lit » pas tout le texte, saute au-dessus de mots (la répété dans votre exemple) et donc ne les perçoit pas.
    Il me semble que c’est plus ce mécanisme que nos évidences qui est en jeu.
    Mais j’adhère totalement au « fond »: de l’intérêt de se méfier de nos évidences et de les projeter sur autrui !
    En tous cas, re-bravo pour votre démarche.
    Bien cordialement,
    Monique

    • Bonjour Monique,

      Merci encore….. mes chevilles vont enfler….. heureusement que vous me donnez un éclairage complémentaire et que vous m’apportez des infos que je ne connaissais pas !!! J’en suis friand..
      A très bientôt pour la troisième vidéo et vos commentaires!!!
      Bien à vous
      Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *