Entretien annuel, encore une corvée ou un véritable atout ? Partie 1

entretien annuel

Atout grâce la qualité de votre feedback de Manager !

La fin de l’année arrive avec son lot de pressions (atteinte de Chiffre d’Affaires, marge à réaliser, entretiens annuels à effectuer etc….). Votre Direction, au travers des DRH, vous demande de mener les entretiens annuels de vos collaborateurs avant fin décembre  ou dans les 2 premiers mois de 2015. « Un entretien annuel  à quoi çà sert, on se voit tous les jours ?  « Quand on a quelque chose à se dire, on ne va pas attendre le RV de l’entretien ? » « De toutes façons, il y aura pas d’augmentation donc c’est perdre du temps alors qu’on nous demande d’être rentable ! ». Voilà ce que j’entends au démarrage des formations que j’anime en entreprise sur ce thème-là..

 

Un Entretien Annuel de Progrès (c’est à mon sens la meilleure appellation pour cet événement) doit se mener en 5 étapes clés avec 5 préalables incontournables si vous voulez réussir. Je ne vais pas tous vous les citer ici (n’hésitez pas à prendre contact avec moi!) mais il est au moins un process à respecter, c’est celui du feed-back à votre collaborateur (si vous souhaitez vraiment que votre entretien soit une réussite).

 

Posons-nous d’abord 2 questions fondamentales :

  1. Qui doit commencer à évoquer les différents points de l’année qui vient de s’écouler ? Vous ou votre collaborateur ?
  2. Comment effectuer un feed-back efficace à votre collaborateur

 

Répondons, dans cette première partie, à la première question : qui doit commencer à évoquer l’année écoulée ?
D’après vous ? Et bien c’est votre collaborateur ! pour 4 raisons principales :

1- C’est son entretien; par respect et  politesse, il est logique que ce soit lui qui commence. Vous lui expliquez simplement que vous prenez des notes pour pouvoir ensuite lui répondre.

2- En laissant commencer votre collaborateur, vous lui donnez la possibilité d’exprimer ses ressentis, sa vision des  faits passés, d’aborder des points auxquels vous n’aviez peut être pas pensé si vous n’avez pas eu le temps de préparer l’entretien ! Là, je suis un peu moqueur !

3- En l’écoutant attentivement sans l’interrompre (sauf pour vous faire expliquer des points manquant de précision, vous lui montrez que vous le respectez, que vous le considérez. Vous aurez pris la précaution préalablement de lui expliquer le but de votre prise de notes.
Mais surtout,  c’est l’amener à avoir uneattitude identique quand ce sera à vous de donner votre vision de l’année écoulée.

4-  Imaginons l’inverse : vous démarrez. Au troisième point abordé, il n’est pas d’accord sur votre  interprétation des faits. Que va-t-il faire ? Soit vous couper la parole, soit rester bloqué sur ce troisième point en cherchant les arguments à vous présenter. Il ne vous écoutera plus et va se renfermer.

 

Donc, laissez toujours vos collaborateurs s’exprimer en premier !  Dans le prochain numéro nous répondrons à la deuxième question et verrons comment faire un feed-back efficace.

Et c’est avec plaisir que je viendrai vous présenter au sein de votre entreprise les 5  étapes clés d’un entretien annuel pour passer de l’autorité hiérarchique à l’autorité de compétence.

 

entretien annuel 2

Et si nous échangions sur cet article ? J’attends vos posts !

23 réponses à “Entretien annuel, encore une corvée ou un véritable atout ? Partie 1”

  1. Envoyé par Alain MARCHAND via LinkedIn :

    « Bonjour Monsieur. Très intéressante approche qui a, de surcroit, le mérite d’être simple et claire. Et pourtant, combien d’entretiens mal conduits, stressants, sans contenu réel et ressentis comme l’annonce d’une menace par le collaborateur interviewé . J’attends avec intérêt la Partie 2 « 

  2. Merci Alain pour votre contribution…
    Comme vous avez raison pour l’entretien ! C’est le message que je cherche à faire passer pendant mes formations… quel bel outil de management au quotidien et quel outil de motivation quand il est bien mené !! C’est ce que j’ai pu observé lorsque je les faisais passer à mes collaborateurs.. Merci encore !
    Pierre Yves

  3. Envoyé par Leila ARJOUNI via LinkedIn :

    « Je trouve que c’est important cet entretien , cela permet de mettre en place des plans d’action annuels, un moment de vérité , un moment d’échange . Parfois il peut être difficile d’entendre des choses , mais le but de cette relation est justement de remettre en place de nouveaux objectifs , indispensable aujourd’hui « 

  4. Merci Leila pour ce commentaire.
    Ô combien avez-vous raison ! L’objectif est une des source de motivation et l’entretien doit être le moment où l’on peut « tout se dire » entre le hiérarchique et le collaborateur pour effectivement recentrer les positions des 2 partenaires !
    Pierre Yves

  5. Rémy dit :

    L’entretien annuel est une corvée quand il est le seul point de management dans l’année.
    Si la boucle managériale (objectifs clairs et mesurables – smart etc…-, entretiens au moins mensuels sur les réalisations, les moyens etc..) est bien réalisée, l’entretien annuel n’est plus qu’une formalité.

    Malheureusement dans une majorité de cas, l’entretien annuel est l’unique point de dialogue…

  6. Envoyé par Emmanuel PAILLARD via LinkedIn :

    « Pour ma part c’est un atout managérial car c’est un moment privilégier pour prendre le temps de faire le point avec son collaborateur comme avec son chef également. Si l’entretien annuel est dans beaucoup d’entreprises formalisé, rien n’empêche d’en faire de manière informel tout au long de l’année. Pour ma part, j’essaie de faire un point trimestriel avec mon équipe.
    Comme présenté dans l’article en objet, il faut laisser le collaborateur prendre la parole en début d’entretien et avoir un écoute active envers lui.On peut convenir ensemble, au préalable, au moment de fixer la date de l’entretien les thèmes à aborder afin qu’il puisse y réfléchir. »

  7. Comme vous avez raison Emmanuel ! Chaque Manager trouve son rythme en fonction de sa personnalité, de son secteur d’activité et de ses collaborateurs. Dans le prochain article , je parlerai de l’indispensable suivi de l’entretien annuel. A bientôt donc pour la partie 2 !

    Pierre Yves

  8. Envoyé par Aurélie GAUTHIER via LinkedIn :

    « Entretien annuel : cela sonne 20ème siècle non ? Ou en tout cas la manière dont ils sont menés sonne 20ème siècle ! »

  9. Merci Aurélie pour votre post et dieu sait si vous avez raison. C’est pour cela que je parle d’entretien annuel de progrès ou de RV compétences..; Je crois plutot que c’est la façon dont ils sont menés qui joue beaucoup sur le titre… je me souviens encore des entretiens d’appréciation !!!!!!
    Pierre Yves

  10. Envoyé par Renaud DANIERE via LinkedIn :

    « C’est en effet un drôle d’exercice ou l’enjeu pour un manager consiste à évaluer les différents aspects de ses collaborateurs (et doit accepter d’être évalué par ces derniers en retour) tant professionnels (technique pure, autonomie dans le poste etc …) que personnels (comportement, relation à l’autre, tenue …). De mon point de vue l’enjeu majeur consiste à rester factuel pour ne pas laisser de prise au subjectif mais sans tomber dans un système de liste à la Prévert ou le collaborateur s’entend égrainer ses qualités et défauts avec un sentiment de « flicage » tout au long de l’année qui apparaît le jour de l’entretien.
    Difficile en effet… »

  11. Vous avez raison Renaud, merci de l’avoir souligné c’est un « drôle d’exercice…souvent beaucoup plus difficile pour le Manager que pour son collaborateur. Le Manager se met en effet « en danger’ pendant cet exercice et il ya des outils, méthodologies, astuces qu’il faut impérativement utiliser s’i l ‘on veut réussir cet entretien, moment fort du Management !
    Pierre Yves

  12. Envoyé par Leila ARJOUNI via LinkedIn :

    « Bonsoir ,

    La formation que j’ai eu pour passer l’entretien à mes collaborateurs a été très riche.
    En fait qu’en est il vraiment ?
    Peut on tout dire à un collaborateur ?
    Pourtant l’entretien annuel sert à cela .
    J’ai eu différentes réactions , et parfois même assez rudes , des personnes qui ne comprenaient pas . Je me suis repositionnée , je me suis remise en question afin de mieux comprendre cette relation qui a pour but tout de même d’installer des objectifs , des plans d’action , qui a pour but de comprendre les motivations de ses collaborateurs , d’améliorer le rapport entre une hiérarchie et vous même ;
    La critique positive est très mal perçue , il faut se préparer à ne pas échouer dans les mots employés.
    Tout a tellement une importance parfois on peut passer à côté. »

  13. Merci pour cet apport d’expérience Leila et effectivement 1 – il faut bien choisir ses mots 2 – la critique positive est souvent mal percue car considérée comme « pommade » ou « intention avec arrière pensée. Cela veut donc dire qu’une des clés pour que l’entretien soit réussi, il faut qu’il soit PREPARE ce que je ne doute pas que vous ayez fait et que vous ayez demandé à vos collaborateurs de faire.

    Bonne soirée
    Pierre Yves

  14. Envoyé par Sophie RAMEAU via LinkedIn :

    « On parle toujours des entretiens annuels, des entretiens de performance et autres, pourtant dans la réalité, ont ils réellement lieux?
    Personnellement , j’ai eu un entretien en 5 ans comme tous mes collègues. En revanche, quand je travaillais pour une mairie, j’y avais droit tous les ans et déterminait mes primes, mais lorsque l’entretien avait lieu, la note avait déjà été donné… rien de constructif. La plus part des personnes que je connais n’y ont pas eu droit quelques soient leurs CSP, le secteur et la taille de l’entreprise et le peu qui y ont eu droit n’y ont vu qu’une perte de temps, un passage obligatoire sans intérêts. Bref malgré les obligations légales, les entretiens sont ils un réalité dans les entreprises françaises? Sont-ils réalisés à bonne escient?

  15. Effectivement ce sont 2 vraies questions que vous posez Sophie : A quoi servent les entretiens annuels ? Sont -ils bienPour qu’ils soient bien menés, il faut que le manager soit formé à la conduite des entretiens et que l’objectif soit clarifié avant. Pour moi ce sont les 2 conditions de départ. Un entretien annuel n’est pas et ne doit pas être un entretien qui sert à une augmentation. La rémunération fait partie d’un autre entretien. Dans mon prochain article qui sera publié la semaine prochaine, je vais aborder ces points là. Sinon, je suis disponible pour venir faire une formation sur ce thème dans votre entreprise (Ca, c’est fait ! sourire) Merci encore pour votre commentaire

    Pierre Yves

  16. Envoyé par Michel EQUEY via LinkedIn :

    « L’entretien annuel est très important et il ne faut pas le rater, ceci est valable pour les deux parties. Ce n’est cependant pas la seule fois dans l’année que le collaborateur doit avoir un entretien avec sa hiérarchie, ce qui est malheureusement souvent le cas. Un feedback régulier au lieu de reproches pendant l’entretien permettrait au collaborateur de corriger ou de s’améliorer au long de l’année. Ce serait au final une relation plus saine et plus constructive. »

  17. Bien sûr Michel , j’adhère complètement … C’est pour cela que dans l’article « Entretien annuel 2ème partie » je parle de la nécessité de RVs d suivi à la suite de l’entretien annuel, Rendez-vous qui sont rarement mis en place ce qui souvent, discrédite l’autorité de compétence du Manager . Merci Michel pour votre éclairage.
    Bonne journée
    Pierre Yves

  18. Envoyé par Stacy DUNEZ via LinkedIn:

    « Je tiens à dire que votre article est très constructif. Pour ma part, je n’en pense pas moins. En GPEC c’est même obligatoire et il le deviendra encore plus a partir du 1er janvier. Moi je pense déjà que le renommer est plus sympa, cela donne moins l’impression d’être jugé par son manager. Apres comme beaucoup de personnes, l’ont dit il est souvent oublié. Il y a même parfois aucun entretien. C’est à nous RH de montrer à la direction générale que ces entretiens permettent un meilleur climat social, d’augmenter la productivité des salariés et de limiter le turnover en masse. »

  19. Merci pour vos compliments Stacy qui me touchent directement. Chez un de mes clients , ils l’ont appelé « Entretien de compétences ». Rude tâche que celle des RH… entre le marteau et l’enclume … très souvent… Bon courage et merci encore
    Pierre Yves

  20. Envoyé par Stéphane PRADINES via LinkedIn :

    « J’étais l’autre jour dans l’espace working d’un hôtel entre 2 rendez-vous, et quelle ne fut pas ma surprise ! Tout à côté de moi, étaient assis un manager et sa collaboratrice, visiblement appartenant tous 2 à la fonction commerciale … L’entretien annuel allait démarrer, assis dans des poufs, entre le p’tit noir, les problèmes de connexion, et les miettes du croissant encore tout chaud ! On pourrait bien évidemment échanger sur les conditions matérielles … Une autre scène m’a parue caractéristique : celle où l’on voit la collaboratrice, plutôt expérimentée, rentrer dans la posture régressive de la « jeune écolière », prêt à recevoir et négocier la bonne ou mauvaise note … Celle également où l’on voit le manager qui tente, tant bien que mal, d’expliquer, sans trop d’arguments, une note qu’il n’a visiblement pas fixé lui-même … Celle, enfin, où tous 2 mal à l’aise face à la tension palpable croissante ont préféré écourter l’entretien … pour cause de conditions matérielles non « optimales » ! Je tenais à vous faire partager cette « bonne pratique » 🙂 « 

  21. Merci pour ce partage Stéphane qui en dit long sur l’image de l’entretien annuel et les conditions dans lesquelles il est mené. C’est pour cela que j’insiste lourdement dans ma formation sur le formalisme et la méthodologie à respecter si le Manager veut en faire un outil efficace. En tous les cas, je vous en remercie et bonne soirée.
    Pierre Yves

  22. Envoyé par Brigitte RODRIGUES /

    « C’est effectivement un véritable atout managérial qui lorsqu’il est préparé en amont par le responsable et le salarié permet de faire un état des lieux de l’atteinte des objectifs, du potentiel du salarié, des attentes à venir et de négocier les moyens de réussite de de développement tant du salarié comme de l’activité… Je passe rapidement sur les innovations potentielles du service ou de l’entité … Suis abasourdie par les échos de mes collègues mais j’imagine effectivement que tout ça existe !
    Pour finir, ce n’est pas le moment de boire le thé même si la convivialité peut être de mise à certains moments … Le témoignage de Stéphane Pradines me laisse sans voix ! »

  23. Merci Brigitte pour votre témoignage.. Je suis d’accord avec vous c’est bien pour cela que j’ai voulu écrire cet article car, en formant des groupes de Managers, je me rends souvent compte de la façon dont sont gérés les entretiens annuels… souvent sur un coin de table, à la va vite, pour faire plaisir au DRH !!!!!
    Bon weekend
    Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *