Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ….

Ce matin je n’ai pas le temps de passer récupérer mes chaussures chez le cordonnier, j’en enfile d’autres. J’arrive à la voiture, je casse mon talon. Je retourne chez moi pour me changer. Vite le Ricils dans l’ascenseur ! Evidemment il y a des embouteillages. J’ arriver en retard…Tous mes rendez-vous seront décalés d’autant et pourtant l’Impératif : 16 h 30 récupérer mes enfants à l’école !SMS succinct de mon mari : « Théâtre ce soir… bisous » Zut ! J’ai oublié d’appeler la baby-sitter !!!. Le stress monte, mauvaise mère, mauvaise journaliste, mauvaise femme. Je pleure. J’ai envie de m’arrêter quelques minutes sur le bord de la route pour respirer, mais je ne peux pas, je cours après le temps, je cours après ma vie.

cible

J’aime mon mari et je lui ai consacré beaucoup de temps lorsqu’il était en pleine ascension professionnelle. Aujourd’hui, selon ses mots,  il pérennise sa situation …
Mes enfants sont mon prolongement, ils font partie de moi… je les écoute, les réconforte, les soigne, les aide pour les devoirs à la maison.

Ah la maison… parlons-en de la maison… je préférerai un autre rituel que repassage ménage lavage mais Maman m’a toujours dit qu’il fallait nous les femmes qu’on « assure » encore plus que les hommes.
Et mon homme, il me demande aujourd’hui d’être sa maîtresse, sa confidente…

calimero

Et moi, qui s’occupe de moi ? J’entends tout au fond de moi, cette petite voix, ce Gémini Criket qui me dit : « Et si tu pensais un peu à toi ? Et si tu prenais soin de toi ? Cela fait 15 ans que tu gères tout, que tu es forte, que tu es parfaite… et si tu te laissais un peu aller ? ». 3 Et si tu me retrouvais, moi la petite fille que tu as été avec ses rêves, ses envies ? Et si nous arrivions à réconcilier nos 2 vies ? ». Et à chaque fois, je lui réponds : «  Je ne peux pas, je n’ai le droit !»

J’arrive décoiffée, je suis légèrement débraillée. J’ai envie de m’affaler, de crier, de m’enfuir. J’ai envie  que l’on m’écoute, je suis épuisée…. D’autant qu’au travail, il y a des rumeurs de licenciement… Et si j’en profitais ? Pourquoi ne pas faire autre chose ?

orage soleilToute ressemblance avec des personnes , situations existant ou ayant existé ne serait que pure volonté de ma part.Si vous vous reconnaissez  un peu, beaucoup, (passionnément…) dans cette expérience, parlons-en ! Nous regarderons ensemble quelles solutions mettre en place, quels outils utiliser et surtout comment vous sentir plus légèr(e) et retrouver le sourire.

9 réponses à “Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ….”

  1. KIEFFER dit :

    TRES BEAU ET VERIDIQUE

  2. Willy JULIENNE dit :

    Cette description de vie dépeint je le crois, avec exactitude, ce que vivent la plupart des personnes qui comme moi n’arrivent pas à se détacher d’un système économique tentaculaire qui absorbe notre vie toute entière. devons nous comme dans « Matrix » choisir la pilule bleue ou la pilule rouge, soit donc vivre comme si de rien était ou affronter le triste réalité de l’existence. Comment dès lors identifier nos forces afin de réaliser nos rêves ? c’est vers cette démarche là que je veux tendre. Merci Pierre-Yves de pouvoir m’y aider. Bonne journée.

    • Bonjour Willy et merci pour votre post. Et si nous nous posions la vraie, la seule question qui puisse nous faire avancer ??? Nous la découvrons lors d’une Séance Offerte .
      Bonne journée
      Pierre Yves

  3. Ruth dit :

    Quand cela m’arrive, je ne panique pas, je me pose tranquillement dans un lieu calme pour me faire une petite liste de tâches. Ainsi, je sais où j’en suis et que faire dans l’urgence.

  4. VERCAMBRE dit :

    Bonjour M. LAGNEAU, bonjour à toutes & tous,

    Ce portrait est celui de bon nombre de femmes (et quelques hommes aussi, soyons honnêtes)…
    J’y suis passée, moi aussi & j’en suis revenue… Oh, pas aussi simplement que l’écrit, mais, j’en suis revenue quand même. 🙂
    Vouloir être la femme « parfaite » (et je ne parle pas là du physique), la maman « parfaite », l’épouse « parfaite », le salarié « parfait », … C’est É -PUI-SANT !!!… Et, il s’en passe des années (le nez dans le guidon) avant de comprendre que nous nous laissons submergée par nos « obligations » (du moins, c’est comme cela que nous les percevons) mais aussi, par des « charges » supplémentaires que nous nous infligeons & que PERSONNE ne nous demande… La spirale du « Toujours plus, toujours mieux », dans ce contexte, a la particularité d’être « descendante », jamais « ascendante » – du moins, je ne connais aucun cas me démontrant le contraire…
    On navigue ainsi dans les eaux agitées, contre vents et marées jusqu’à se retrouver dans le creux de la vague.
    Alors, on cherche l’horizon du chemin parcouru, exténué(e) &, le constat s’impose à nous comme une évidence… Qu’importe les efforts déployés pour atteindre « cette » perfection… les résultats obtenus sont, généralement, en de-ça de notre niveau d’exigence tant nous sommes intransigeants avec nous-même &, par ricochet, avec les autres… La frustration nous attend, bien souvent, au tournant.
    J’aime à rappeler aux plus ambitieu(ses)x que… « La perfection n’existe pas, c’est une lumière qui nous sert de guide » … La vie m’a appris que nous avons, toutes & tous, nos limites (physiques et psychologiques), nous devons apprendre à les connaitre, les reconnaître, les respecter… C’est à dire s’obliger à écouter son corps & sa petite voix intérieure… Vous savez, cette petite voix qui nous alerte, parfois, quand nous allons à contre-courant ?!…
    Voilà pour mon expérience & constat personnels… 😀

    « Si à chaque jour suffit sa peine, il n’est jamais trop de « petits bonheurs » pour chaque jour » -Marie T VERCAMBRE

    Belle soirée à vous…

  5. Mazerand dit :

    Oh la la ! Ca me parle !!! Super woman, j’ai tout assure ! J’ai soutenu mon epoux dans son ascenssion professionelle pendant 26 ans, assume poste a responsabilites, enfants (education, devoirs, maladies..) maison (menage, repassage, courses..) jardin, sans personne pour s’occuper de moi ! Voila ! Helas je ne suis pas la seule ! Notre societe culpabilise enormement LA femme ! Elle doit etre : bonne epouse, super amante, mere parfaite, au top au boulot, faire du sport, tenir sa maison, toujours SOURIANTE, DISPONIBLE
    et JAMAIS MALADE !! On doit avoir des enfants pour fonder une « vraie » famille (sinon on est egoiste ! On ne pense qu’a nous !) mais le regard de notre patron en dit long sur l’interet de l’ets qui doit passer d’abord !
    Et avec tout ca ! Au lieu de nous soutenir en tant qu’epoux ou compagnon, on nous cherche des solutions pour que l’on puisse continuer a tout gerer sans SE PLAINDRE !!
    Ou sont les mecs ! Les vrais ! Ceux qui assument leur role de soutient, de pere et d’amant !!
    Je ne veux pas d’un planning pour tout gerer ! Je veux un homme pour m’epauler !!!
    Bonne journee 😉

    • Voilà un vrai cri du coeur Catherine… Je souhaite pour vous qu’il fasse écho chez mes condisciples (attention en un seul mot !!!)
      Ceci dit, je me rends compte qu’il y a peut être des choses que moi aussi je peux changer en tant qu’homme et pas seulement le 14 février ou le 8 mars… sourire
      Merci pour votre témoignage Catherine

  6. Mazerand dit :

    Ceci dit, j’ai appris avec le temps a relativiser ! A prioriser et a me detacher de certains modeles educatifs… Mais que de temps perdu a courir apres le temps comme dans Alice au pays des Merveilles ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *