Votre état d’esprit vous permet-il d’être heureux ?

Le laboureur et la sécurité

 

« Un laboureur entend un bruit bizarre sous le socle de sa charrue.

Il va voir, et déterre un coffre rempli de pièces d’or.

Une fortune pour lui ! Il l’enterre au fond de son jardin.  Qu’en faire ? Il imagine quantités d’achats possibles et décide finalement… de ne rien décider. Ce coffre de pièces d’or, ce trésor sera sa sécurité en cas de coup dur.

Et cette sécurité change son caractère : de tendu ; le voilà relaxé, de grincheux il devient aimable, d’intolérant il devient tolérant…
… Il vit une belle vie, heureuse, sachant que quoiqu’il arrive, il pourra faire face.

heureux

Sa dernière heure arrive. Avant d’expirer ; il réunit autour de lui ses enfants et leur livre son secret. Puis il meurt.
Le lendemain, ils creusent à l’endroit indiqué, et trouvent le coffre, mais.. il est VIDE !

Le laboureur s’était fait voler son or des dizaines d’années auparavant ! »

 

Ce qui est intéressant dans cette fable, c’est de voir qu’en définitive, ce n’est pas tant le fait d’être riche qui lui donnait du bonheur mais l’idée qu’il en avait. Non pas le fait, mais son interprétation !!

Notre état d’esprit est un puissant filtre à travers lequel nous voyons notre monde. De la qualité de ce filtre dépend notre relation au monde et notre capacité à être heureux.

Suis-je dans le bon état d’esprit pour aborder cette situation ?

« Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu mérites ni l’une ni l’autre » Thomas Jefferson (un des 4 premiers Président des Etats-Unis)

Changez vos représentations et votre lecture de la situation et votre état d’esprit changera
et avec lui vos décisions et vos comportements,
qu’en pensez-vous ?

10 réponses à “Votre état d’esprit vous permet-il d’être heureux ?”

  1. Envoyé par Maryvonne GRIAT via LinkedIn :

    « Pas toujours, hélas! Tout dépendant donc de l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons, il est nécessaire d’être d’abord conscient qu’il s’agit bien d’une simple perception et, ensuite, d’essayer de voir la réalité telle qu’elle est. »

  2. Merci Maryvonne pour votre commentaire.
    L’important est peut être de prendre conscience que c’est NOTRE perception de la réalité mais peut être qu’il y en a d’autres. La prise de conscience est déjà un pas vers la prise de recul.

  3. Envoyé par Marcelle TRON SIAUD via LinkedIn:

    « L’ état d’esprit du moment me permet de trouver du plaisir , de la joie à quelques moments de la vie..Dans le contexte actuel, il est difficile de se dire pleinement heureux..
    Cependant, je partage le fait que notre état d’esprit peut nous permettre de rester optimiste ou tout du moins de ne pas sombrer dans le moitié vide.. »

  4. Merci Marcelle pour votre témoignage. Vous avez raison cela devient difficile en ce moment.
    Mais ne pensez vous pas que, en regardant bien autour de nous, nous pouvons voir, sentir, toucher mille et un petits bonheurs tout simples ?
    Belle soirée à vous
    Pierre Yves

  5. Envoyé par Isabelle VIARD LEVEUGLE via LinkedIn :

    « Merci pour cette très belle fable ! Cet état d’esprit … toujours et encore lui ! Et en effet, puissant filtre que l’on peut heureusement utiliser à bon escient ! Encore faut-il en être conscient ! »

  6. Oui vous avez raison Isabelle… Encore faut il encore en être conscient… c’est pour cela que je plaide en faveur de la prise de recul dans ce monde agité ooù tout va trop vite… Qu’en pensez-vous ?
    Belle soirée

    Pierre Yves

  7. Envoyé par Barbara HOCQUETTE via LinkendIn :

    « Parfois on aimerait bien pouvoir croire qu’il suffirait tout simplement de dire tout va bien pour que réellement tout se mette à aller dans le sens qui nous conviendrait vraiment. Mais connait-on vraiment ce sens? a t il une signification particulière ? doit-il nous faire aller vers quelque chose de positif ou tout simplement de satisfaisant car parfois être juste bien c’est déjà énorme.

    Alors c’est certain qu’on aimerait tous être au top et ce à chaque moment de notre vie et surtout quand cela nous permettrait enfin de pouvoir faire tout ce qui nous fait envie.
    Mais est ce ainsi que la vie, notre vie doit se dérouler? dans une harmonie infinie celle qui nous permettrait de pouvoir toujours être en accord avec nous même et le monde qui nous entoure? Et bien oui.

    Alors pourquoi finalement parfois les choses ne semblent pas se présenter comme on l’aurait désiré? Pourtant on sait bien ce qu’il faut faire pour nous donner toutes les satisfactions de la terre : on utilise la loi de l’attraction, celle qui nous amènera l’opulence et aussi tout ce que l’on désire vraiment.

    Mais voilà nos besoins ne semblent pas toujours être entendus et pourtant on est certain de n’avoir pas demandé autre chose que ce que nous désirons depuis la nuit des temps. Oui mais entre tout ce qu’on désire il y a ce qu’on craint de ne jamais voir arriver et puis il y a aussi ce qu’on a peur de ne pas pouvoir donner et puis il y a des craintes liées à ceux qui nous entourent et qui créent en nous des liens d’attachement.

    Alors oui on peut tous être dans cet état d’esprit où tout peut aller dans le sens qu’on désire vraiment mais encore faut-il savoir se faire « violence ». C’est à dire oser être qui on est vraiment et le jour où on peut enfin endosser le rôle qui nous va comme un gant et bien on dirait bien que tous ces voiles et tous ces filtres de non amour à soi sont en train de tomber et de se lever petit à petit.

    Il ne faut pas renoncer à ses projets mais il faut juste garder à l’esprit que parfois on n’est pas seul pour pouvoir avancer. Et qu’en étant un peu trop auprès de ceux qui parfois ne nous veulent à leurs côtés que dans un but narcissique et bien ont mis en nous des barrières que désormais nous avons bien du mal à surmonter.

    Alors osons être nous même pour que ce voile de l’amour parfait celui qu’on appelle inconditionnel nous donne cet espoir de voir tout renaître en nous : ce besoin, ce désir et surtout cette volonté d’aller bien plus loin que ce que nous pensions jusque alors être dans nos capacités.

    On peut tous donner le meilleur de nous-même encore faut il savoir lever ces voiles de lumière qui ont parfois fait de l’ombre à ce que nous souhaitions pourtant utiliser à notre manière : notre libre arbitre. »

  8. Merci Barbara pour ce long et fructueux témoignage… Vous avez raison … Aller à la recherche de soi est souvent le plus long des voyages, comprendre que l’ombre nous fait aimer la lumière, que le « mal » nous fait privilégier le « bien » et souvent que l »Autre » nous permet de mieux nous découvrir nous même. J’aime cette citation « Si tu veux voyager vite, pars seul, si tu veux voyager loin… pars à plusieurs… » Belle journée Barbara
    Pierre Yves

  9. Envoyé par Marie-Pierre MEDOUGA-NDJIKESSI via LinkedIn:

    « lâcher-prise….l’instant présent est un cadeau qui mérite le silence…parfois 🙂 »

  10. Merci Marie Pierre pour votre témoignage… Oui vivre ce jour comme si c’était le premier jour d’une longue vie ou…… comme si c’était le dernier…. carpe diem !
    Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *