Etes-vous un « Cul Propre » ? Un fondamental chez des grands singes!

Connaissez-vous cette « tribu » de grands singes vivant en groupe en Afrique Centrale ?
Laissez-moi vous faire découvrir quelques caractéristiques intéressantes dont nous pourrions nous servir dans le cadre de Management européen.
Tout d’abord ces grands singes, appelés communément les « Culs Propres »,  sont organisés sur un double mode : hiérarchie pyramidale mais aussi fonctionnelle. Il existe un Grand Chef reconnu par tous. C’est le plus ancien mais aussi et le plus souvent le plus talentueux dans le sens où , 1  il a fait ses preuves, 2  il sait s’entourer des compétences qu’il ne possède pas et qu’il a su aller dénicher chez ses congénères en les regardant se comporter.
Ces grands singes ont aussi mis en place une organisation en « mode projet » permettant ainsi de gérer aux mieux les différentes contraintes et activités auxquels ils sont soumis : Un groupe « Sécurité » qui combat et éloigne les prédateurs, un groupe « Famille » qui gère l’éducation des plus jeunes, un groupe « Alimentation » qui est responsable de l’approvisionnement en nourriture pour toute la tribu, un groupe « Justice » qui gère les conflits entre les différents congénères, un groupe « Santé du Groupe » qui gèrent non seulement les maladies, affections mais aussi l’hygiène corporelle du groupe et ainsi de suite. Il arrive avec les décès et les naissances que les Chefs changent bien évidemment !

arbre à singes

 

2 particularités sont très intéressantes chez ces « cousins:

  1. Ils s’obligent à avoir une hygiène corporelle très importante notamment concernant la propreté de leurs fesses !
  2. Lorsqu’ils doivent se réunir à propos d’un sujet ou d’un incident, ils se réunissent tous sur un même arbre : le plus vieux des baobabs de la savane. Non seulement ils sont tous sur le même arbre mais en plus, ils sont positionnés hiérarchiquement sur le baobab : le Chef est sur la plus haute branche, les « Chefs Projets » en dessous et ainsi de suite.

 

Et alors ? Qu’est ce que cela veut dire ?

 

Tout simplement qu’ils ont pris la décision d’avoir « le cul propre » parce que c’est la première vision qu’ont leurs « collaborateurs » assis sur les branches inférieures. De même chaque singe collaborateur doit aussi avoir « le sien propre » parce qu’il à tout moment passer Chef de Projet.

Voilà,  à mon sens une belle leçon d’ EXEMPLARITÉ que nous donnent ces Culs Propres. Je suis intimement convaincu que l’exemplarité est un comportemental fondamental à adopter quand nous sommes Manager. Elle permet en effet d’asseoir son autorité de compétences et d’être reconnue par ses collaborateurs.
Mais ce n’est pas tout ! En tant que collaborateur, quand nous critiquons le manque d’exemplarité de notre Manager, avons-nous, nous aussi, le « cul propre »? Sommes-nous « droit(e)s dans nos bottes » en terme de qualité de travail demandée dans le cadre d’une définition de fonction (quand elle existe !) ou latente (la plus dangereuse !)?

Avons-nous le droit de demander l’exemplarité quand nous ne sommes pas exemplaires ?

A vos plumes !

cul propre

16 réponses à “Etes-vous un « Cul Propre » ? Un fondamental chez des grands singes!”

  1. Patrice dit :

    Le marketing de réseau fonctionne de cette manière, l’exemplarité permet la duplication…on ne peut pas demander aux autres ce que l’on ne fait pas soi-même

  2. Isabelle dit :

    YES !

    Exemplarité – Idéalisme …. L’un ou l’autre ???? … l’autre est l’un ???
    Si nous ne demandons pas l’exemplarité même si nous ne sommes pas exemplaires … elle risque de ne jamais arriver ou de ne plus jamais arriver …..
    Par exemple, aujourd’hui, nous revendiquons le droit à la liberté d’expression … sommes nous exemplaires en la matière ? n’avons nous jamais bafoué ou tenté d’enrayer la liberté d’expression …par exemple par la censure ou l’auto-censure …. ? Analysons, par exemple, nos groupes de progrès, nos séances de « remue-méninges »… est ce pour cela qu’il ne faut pas la revendiquer, la défendre !

    Demandons l’exemplarité,même si nous ne le sommes pas … et « que celui qui n’a jamais pêché nous jette la première pierre …. »
    Inchallah – Namasté – Let it be!!

    Merci pour cet échange – et bonnes réflexions !

  3. LAURENT dit :

    Voilà donc mes réflexions sur les 10 critères ennoncés dans le résultat de l’enquête :

    Sécurité, reconnaissance, estime de soi, confiance, respect, écoute… MASLOW « au secours! »

    Pour moi, c’est dommage d’avoir de telles demandes, cela prouve encore une direction verticale et non transversale !
    Et je revendique une fois encore « Vive le management de la qualité »!

    Les personnes qui travaillent n’ont même pas évoqué les deniers et c’est pourtant le nerf de la guerre, et non seulement pour le dirigeant.
    Chacun sait qu’il doit travailler pour survivre, c’est à dire manger, payer son loyers , etc, et, comme on le comprend dans ces 10 demandes, chacun sait que l’on passe plus de temps au travail que dans sa vie privée, donc autant que ce soit avec « Sécurité, reconnaissance, estime de soi, confiance, respect, écoute ».

    Ne serait ce pas plutôt aux dirigeants de comprendre qu’une entreprise fonctionne avec et grâce à de l’humain et que la rentabilité n’est pas seulement des ordres abrutissants sans aucune considération pour ceux qui font vivre la Sté

    • Merci Corinne pour votre post… J’avais oublié de mentionner dans les prérequis qu’il était nécessaire que les premiers besoins de Mslw soient satisfaits.
      Pour les résultats il faudra attendre 15 jours… sourire !
      Allez pour vous mettre sur la voie, vous en avez 2 !!!
      Belle soirée
      Pierre Yves

  4. Envoyé par François CASTAIGNE via LinkedIN :

    « Le parallèle entre les grands singes et nous est excellent et l’illustration à la fin n’a pas besoin d’explication. Nous devrions plus nous inspirer des Grands Singes, le monde irait peut être mieux! »

  5. Merci pour votre post François. Il paraîtrait que nous sommes cousins éloignés de ces grands Singes… visiblement très éloignés du moins dans le monde managérial !!!!
    Belle soirée François
    Pierre Yves

  6. Envoyé par Serge DURMAN via LinkedIn :

    « Aussi que haut l’on soit assis, ce n’est jamais plus haut que sur son cul. »

  7. Merci Serge : Court et efficace
    Bonne soirée
    Pierre Yves

  8. Envoyé par Virginie LEFRANC via LinkedIn :

    « Bel article pour un sujet traité avec humour. Tout individu quelque soit son titre, reste une femme ou un homme avec son unicité et vivant dans un tout. Chaque individu, se doit d’être authentique, sincère et respectueux avec lui-même pour être respectueux avec ceux qui l’entourent. Prendre notre responsabilité, c’est être exemplaire en fonction de nos besoins et valeurs pour communiquer à nos enfants, les adultes de demain, les valeurs de responsabilité et d’exemplarité, libéré de tout jugement. Si nous voulons être respectés, nous devons tout d’abord donner l’exemple de nous respecter. »

  9. Merci Virginie , vos posts sont toujours aussi précieux et éclairants. !
    Belle soirée
    Pierre Yves

  10. Envoyé par Jean-Christophe DUPONT via LinkedIn :

    « Ce qui est curieux chez les managers, c’est cette propension à s’ isoler car reconnaître que les subordonnées ont des compétences qu’ils n’ont pas, c’est avouer une faiblesse qu’ ils ne veulent pas afficher. C’est un vrai frein. »

  11. O combien avez-vous raison Jean-Christophe, alors qu’il suffirait qu’ils intégrent que, s’entourer de compétences qu’ils n’ont pas est une preuve de bon sens managériale. Merci Jean-Christophe
    Bonne soirée
    Pierre Yves

  12. Envoyé par Christophe DEJONGHE via LinkedIn :

    « C’est l’endroit où nous avons tous une ride depuis le début de notre vie jusqu’à la fin de celle-ci et pour lequel aucun chirurgien esthétique ne peut apporter de réelle solution…..

    Enfin, excusez-moi pour cette réflexion, mais c’est quand même très significatif de notre époque d’avoir besoin de coaching pour savoir que des parents sont valeurs d’exemple pour leurs enfants et de savoir que pour être respecté, il faut donner l’exemple de nous respecter…..  » la vie, tout simplement « …….

    C’est un temps déraisonnable, comme le disait, je crois Aragon où on mettait les morts à table…….

    A force de tout théoriser, de faire du bon sens commun des séances de coaching, on crée des sociétés au sein desquelles il n’y a plus de personnalité et au sein de laquelle une forme de  » pensée unique  » s’installe.

    Toute futilité devient source de pensée, on ne vit plus intensément l’instant présent, on ne met plus de mot sur les choses ou les événements et on finit par créer une société au sein de laquelle ( comme disait Audiard ) au sein de laquelle :  » quand on mettra les cons sur orbite, certains n’ont pas fini de tourner….  » ( rassurez-vous, j’en fais certainement partie, certains jours aussi )…..

    Bref, je pense qu’il faudrait revenir un peu à des fondamentaux, arrêter de ne se baser que sur des conseils en communication, des économistes qui vous expliquent dans la même journée que l’euro fort, c’est la panacée et l’instant d’après que la baisse de l’euro, c’est encore mieux mais que cela va créer de la déflation et que finalement pour exporter, cela va engendrer des problèmes pour l’entreprise…..

    Il me semble qu’il se crée des générations de bonimenteurs, que des relations simples ne sont plus possibles entre les gens car notre société a fini par créer des pseudos experts en tout et n’importe quoi et que nous finissons par tous devenir des imbéciles ayant besoin de conseils pour lever le pied droit après le pied gauche et que même nos automatismes sont devenus sujets à discussion…..

    Comme disait PIERRE DAC :  » monsieur aura son avenir devant lui, sauf à chaque fois qu’il se retournera « …..
    Pierre DAC était un peu coach à sa façon, mais lui c’était  » pour rire  » et surtout pour nous faire rire ! ça change tout! »

  13. Et voilà un commentaire comme je les aime !!! Merci Christophe… mille fois merci …
    Fondamentaux + humour = Croquer la vie professionnelle et personnelle (les 2 sont indissociables à mon sens) à pleine dent (saine, il vaut mieux sinon on risque de se les casser !!) . J’ai toujours plaisir à dire, moi qui paraîtil en suis un, que la définition du Consultant c’est celi qui vous donne l’heure avec votre montre !!! et bien je crois que le Coach n’est ni plus ni moins qu’un Curé – Immam – Rabbin Laïc qu’en pensez vous ?
    Bonne journée à vous
    Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *