Il était une fois …. des caps à passer !

Des voyages à la banque


Il était une fois un adulescent, attiré par les voyages, qui commença sa carrière comme guide touristique. Ah des voyages il en a fait et il en a passé des caps  !!!!

Tout autour du monde d’abord, en accompagnant des groupes de Français. Que d’expériences vécues ! de très belles qui laissent des souvenirs impérissables (je vous en raconterai quelques-unes si vous en avez envie !) mais aussi de plus dures (loi martiale, décès, surbooking etc.).

voyages


Sortir de sa zône de confort


Il fut rapidement confronté au décalage entre les luxueux hôtels dans lesquels il emmenait ses clients et son petit studio au 5ème étage sans ascenseur en plein centre Lyon. Il décida alors de continuer à accompagner les autres et d’en prendre soin. Pour sortir de sa zone de confort, il le fit d’abord dans le commercial (oui oui prendre soin de ses clients !!). Il monta en grade et devint Manager pour mieux accompagner et faire grandir ses collaborateurs. Le cap fut difficile à franchir.  Passer du rêve à la réalité financière, il y a un grand écart qui nécessite de muscler sa résistance au stress et son changement de vie.

Il se rendit compte alors que, peu importe le secteur d’activité, ce qu’il aimait c’était transmettre son savoir, accompagner les autres.  L’opportunité de suivre une formation de formateur lui fut offerte, opportunité qu’il saisit ! Un cap de plus à passer !

Le grand saut

compteAprès quelques années d’expériences, il se dit que, plutôt que de générer du Chiffre d’Affaire pour les autres, pourquoi ne pas le développer pour lui ? Et avec plusieurs amis il créa une société, puis une autre et encore une autre. Encore des caps différents à passer ! La joie et l’angoisse du créateur, le stress du Chiffre à la fin du mois, la diplomatie avec les banquiers, l’incompréhension avec le comptable, la prospection dans le dur ! Mais l’important était toujours là : Aider les autres à grandir, à trouver la bonne voie, à utiliser des outils simples et concrets et qui fonctionnent ! Et plus ses clients « grandissaient », plus il se sentait grandir, plus il avait l’impression, le sentiment profond d’être utile aux autres. Là était sa mission !


Les nuits blanches

seulRien d’un surhomme !! Juste un homme confronté aussi plusieurs fois à des décisions difficiles à prendre, des  caps à passer.  Et ces questions qui font que les nuits sont courtes : un divorce à envisager puis à vivre avec des adolescents au milieu, la réorientation professionnelle, la création d’entreprise (4 fois), le dépôt de bilan , accepter ses échecs et ses points faibles (les chiffres et la compta… au secours !), 2 trahisons professionnelles, le décès d’amis proches. Et comme beaucoup d’entre nous, peut-être que vous aussi d’ailleurs, quand nous avons une décision à prendre, nous nous sentons seuls, terriblement seuls. Peur d’en parler au conjoint (son avis est-il objectif ?), peur du changement, (je sais ce que j’ai) difficulté à en parler aux collaborateurs (leur avis risque d’être faussé).

La mission

experienceHeureusement il suivit une formation de Coach par un organisme certifié à l’international. Là, il a appris à utiliser des outils simples mais efficaces qui l’ont aidé à prendre du recul, à transformer ces événements négatifs en expériences à partager. Il  réussit alors à transformer son « écoute commerciale » en écoute « neutre et bienveillante ».

Cet homme-là, c’est celui qui vous écrit . Vous comprenez maintenant pourquoi j’aime aujourd’hui me définir comme un Passeur de Caps.

Si vous avez en ce moment un Cap à passer, si vous souhaitez modifier un comportement qui vous gêne, si vous ne vous sentez pas à l’aise, discutons-en ! Je vous proposerai une « Parenthèse » pour que nous trouvions vos pistes avec des outils simples adaptés à votre situation.

Merci de m’avoir lu jusque–là… et si nous nous rencontrions ?

Je rencontre Pierre Yves

2 réponses à “Il était une fois …. des caps à passer !”

  1. THIEVON Lucia dit :

    Bonjour ,
    Une très belle histoire…
    Je me retrouve un peu, c’est vraiment magique lorsque nous prenons du recul pour y voir plus clair dans les décisions à prendre,
    Car pour grandir ont rencontrent des barrières à dépasser et là ont s’accroche et on y va même avec la peur au ventre.
    Chaleureusement,
    Lucia

    • Bonjour Lucia,
      Merci pour ce chaleureux message et le partage de votre expérience; c’est pour moi une marque de confiance !Si je peux vous aider,ce sera avec grand plaisir.
      Je vous souhaite une très belle et lumineuse journée.Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *