Une pince à épiler et 7 astuces quotidiennes pour combattre le stress

Parce que  je veux pour vous des outils pratiques, utilisables par tous et partout !

Oui, j’ai gardé cette phrase de l’article précédent parce qu’elle fait partie des valeurs fortes que je porte et auxquelles je crois …

Aujourd’hui, nous allons aborder un outil pratique : la pince à épiler pour enlever vos épines ou si préférez enlever le(s) petit(s) caillou(x) dans votre chaussure. Qu’est ce que je veux dire ? Je vais m’appuyer sur une phrase de Jacques Antoine Malarewicz : « Ce n’est pas pourquoi les gens sont dans la m—-e qui est important mais c’est comment ils font pour y rester » !! Voilà çà, c’est fait ! Que veut-il dire ? Il est question ici de vouloir affronter la réalité. C’est un outil à utiliser pour mieux « alimenter » notre batterie émotionnelle.
Comme promis,dans les articles précédents, je vais partager avec vous 7 petites astuces quotidiennes pour combattre le stress. A vous de choisir celle(s) qui vous ira (iront) le mieux!

1- La pince à épiler et vos épines

  1. Quand nous avons une épine dans le pied ou un petit caillou, nous avons plusieurs solutions :

– nous arrêter tout de suite sur le bord du chemin et l’enlever,
– ou alors nous gardons l’épine et adaptons notre marche en boitillant et en nous disant qu’elle va sortir  toute seule au bout d’un certain temps…. mais elle sort rarement toute seule, nous sommes d’accord ?
Affronter la réalité, c’est se mettre face à nos « épines »; quelles sont-elles ? C’est peut être celles de la  liste de Rivolier que nos avons vu dans un article précédent, une relation difficile avec un parent, un comportement par rapport à l’alcool ou à l’argent, un mal être au travail.
Pour traiter les épines, je vous propose cette méthode :

epines-cactus  1- identifiez vos épines,

2- définissez celles sur lesquelles il n’y a aucune action possible (en général, il y en a        peu, vous allez vous en rendre compte à la fin de cette action)

3- regardez celles ou l’amélioration se fera avec le temps (c’est souvent l’exemple du       deuil)

4- découvrez celles où une action concrète est possible : quelle action ? avec qui ?           comment ? et commencez à les traiter avec la pince à épiler

mais attention !

Fixez vos priorités et enlevez vos épines une par une en commençant par la moins douloureuse.

2- Les 7 petites astuces quotidiennes

 1 – Avant de vous coucher la veille au soir, préparez vos vêtements pour le lendemain,
2- Choisissez avec soin l’heure de votre réveil : « Vous n’avez jamais encore 5 minutes ! » ,
3- Adaptez l’heure de votre réveil à votre nécessaire préparation,
4- Fixez-vous un objectif  à la journée  : quelle est la chose que je veux VRAIMENT faire aujourd’hui ?
5- Définissez une priorité dans votre travail : Qu’est je veux qui soit impérativement fait dans ma journée ?
6- Adoptez une musique douce comme réveil matin. Il existe des infra sons qui permettent de vous réveiller sans que ce soit la musique militaire ou le coq!
7-  Etirez-vous avant de sortir de votre lit.

Vous en connaissez certainement d’autres qui vous permettent d’appréhender mieux votre journée et de combattre le stress dès le matin alors partagez !

6 réponses à “Une pince à épiler et 7 astuces quotidiennes pour combattre le stress”

  1. Morabanza Joseph dit :

    C’est bien, une recette connue, mais formulée autrement. Je rebondis sur l’activité physique au réveil : que fais le chat en se réveillant le matin ? Il s’étire ! Oui s’étirer est très important pour décompresser.

    • Merci Joseph pour votre commentaire.
      Oui effectivement c’est une recette connue mais je suis mainteant convaincu voire fermement convaincu qu’il est bon de revenir sans cesse sur les fondamentaux, de prendre du recul sur notre vie agitée et de préférer les choses simples…. Qu’en pensez-vous ?
      Belle journée à vous Joseph !
      Pierre Yves

  2. URSU dit :

    Merci pour votre article,

    En respectant les principes de simplicité auxquels vous adhérez, le message que vous transmettez est plein d’inspiration.

    Ludmila

    • Bonjour Ludmila et merci pour votre commentaire. Cela fait chaud au coeur et me motive à continuer. Il est, à mon sens, effectivement plus facile (sur beaucoup de plans) d’être compliqué… et il est beaucoup plus difficile d’être simple… d’où cette recherche constante de l’efficacité, de la sérénité et le recours aux « éternels » fondamentaux… Belle journée à vous
      Pierre Yves

  3. assiya dit :

    Bonjour ,

    Des lignes pleines d’énergie , Merci pour le partage . la simplicité fait la beauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *