Prendre du recul ? Les gens de mon âge sont plus vieux que moi !

Le temps qui passeUn regard drôle et touchant qui nous aide à prendre du recul sur notre quotidien…
Ce texte a été lu par Jean PIAT à la télévision il y a quelque temps. Un pur moment de bonheur !

Il me semble qu’ils fabriquent des escaliers plus durs qu’autrefois. Les marches sont plus hautes, il y en a davantage. En tout cas, il est plus difficile de monter deux marches à la fois. Aujourd’hui, je ne peux en prendre qu’une seule.
A noter aussi les petits caractères d’imprimerie qu’ils utilisent maintenant. Les journaux s’éloignent de plus en plus de moi quand je les lis : je dois loucher pour y parvenir. L’autre jour, il m’a presque fallu sortir de la cabine téléphonique pour lire les chiffres inscrits sur les fentes à sous.
Il est ridicule de suggérer qu’une personne de mon âge ait besoin de lunettes, mais la seule autre façon pour moi de savoir les nouvelles est de me les faire lire à haute voix – ce qui ne me satisfait guère, car de nos jours les gens parlent si bas que je ne les entends pas très bien.

Tout est plus éloigné. La distance de ma maison à la gare a doublé, et ils ont ajouté une colline que je n’avais jamais remarquée avant. En outre, les trains partent plus tôt. J’ai perdu l’habitude de courir pour les attraper, étant donné qu’ils démarrent un peu plus tôt quand j’arrive.
Ils ne prennent pas non plus la même étoffe pour les costumes. Tous mes costumes ont tendance à rétrécir, surtout à la taille. Leurs lacets de chaussures aussi sont plus difficiles à atteindre. Le temps même change. Il fait froid l’hiver, les étés sont plus chauds. Je voyagerais, si cela n’était pas aussi loin. La neige est plus lourde quand j’essaie de la déblayer. Les courants d’air sont plus forts. Cela doit venir de la façon dont ils fabriquent les fenêtres aujourd’hui.

Les gens sont plus jeunes qu’ils n’étaient quand j’avais leur âge. Je suis allé récemment à une réunion d’anciens de mon université, et j’ai été choqué de voir quels bébés ils admettent comme étudiants. Il faut reconnaître qu’ils ont l’air plus poli que nous ne l’étions ; plusieurs d’entre eux m’ont appelé « monsieur » ; il y en a un qui s’est offert à m’aider pour traverser la rue. Phénomène parallèle : les gens de mon âge sont plus vieux que moi. Je me rends bien compte que ma génération approche de ce que l’on est convenu d’appeler un certain âge, mais est-ce une raison pour que mes camarades de classe avancent en trébuchant dans un état de sénilité avancée ? Au bar de l’université, ce soir-là, j’ai rencontré un camarade. Il avait tellement changé qu’il ne pas reconnu.

Corey FORD : « L’âge des autres »

Une façon de faire LA pause pour prendre du recul par rapport au temps qui passe… qu’en pensez-vous ???

6 réponses à “Prendre du recul ? Les gens de mon âge sont plus vieux que moi !”

  1. Envoyé par Rachid BOUNOUA via linkedin

    On court,on court mais il faut savoir quand s’arrêter
    Le temps est un outil éphémère ,sa gestion doit être humaine car chaque être a son propre rythme & sa condition physique selon les saisons & pendant la durée dans laquelle il vit dans le pays ou il réside,les traditions & coutumes…

  2. Envoyé par Marie-Noëlle MINE via Linkedin

    Excellent !! Dommage que nous n’ayons pas l’enregistrement avec la voix de Jean PIAT.

  3. Envoyé par Jacqueline HUSETOWSKI-DANGUIN via Linkedin

    Merci Pierre Yves pour ce Partage, l’écriture est pleine de richesses poétiques, d’humour, de tristesse.et j’espère d’espoir. Jacqueline

  4. Envoyé par Veronique FACHET via Linkedin

    Merci de ce partage Yves. Un hymne à la vie et au changement. L’avantage avec l’âge, on prend le temps de voir ces petits détails magiques de la vie, de faire à son rythme méticuleusement, d’entendre l’autre et prendre le temps de lui répondre!

  5. Iuliana dit :

    wow, je trouve que ce texte parle de moi, tellement je ressemble à la personne qui a écrit ces mots…pourtant je n’ai que 39 ans. Je suis en train de me questionner sur mon âge??? C’est vrai qu’avec le temps on acquiert de l’expérience mais aussi on pense toujours être l’enfant qu’on est dans notre cœur et cela à n’importe quel âge.

    • Merci Iuliana pour votre sincérité. Rassurez-vous, votre questionnement est salutaire et si ovus le souhaitez vous savez où me trouver !!!!
      Nous sommes toujours cet enfant, la vieillesse n’existe pas et je vous rassure à 57 ans, j’ai toujours l’impression d’avoir 15 ans….. bon mes articulations ne disent pas la même chose mais tant pis.
      Bonne soirée Iuliana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *