Taisez-vous ! 5 astuces pour être moins stressé(e)

Et si cette année, vous essayiez une autre méthode pour combattre le stress? Celle qui consiste à supprimer le bruit autant que faire ce peut, à profiter du moment et à ne pas oublier toutes les bonnes résolutions prises pendant vos vacances.

Vous taire n’est pas seulement à la portée de tous,c’est aussi une solution pour vous sentir mieux.

silence

Voici en résumé les 5 astuces que  j’ai repris en prenant appui sur l’article de Sandra Lorenzo dans le HuffPost du 23 aout dernier  pour combattre le stress en faisant silence.

♣ 1ère astuce : Commencez votre journée par 5 minutes de silence
♣ 2ème astuce :
 Préservez-vous des bruits qui agressent votre corps
♣ 3ème astuce : Apprenez à vous retrouver et à vous écouter
♣ 4ème astuce : Suivez l’exemple des chanteurs
♣ 5ème astuce : Appréciez vos repas à votre juste valeur

Oui d’accord mais comment allez-vous faire plus précisément ?
Voilà ci-dessous quelques pistes…

 

1 – Commencez votre journée par cinq minutes de silence

Vous ne vous voyez pas en position de lotus chaque matin ? Ce n’est pas grave, l’important c’est de vous accorder 5 à 10 minutes  rien que pour vous. À votre réveil, trouvez un endroit confortable sans ondes ou personnes « nuisibles ». Asseyez-vous et respirez lentement. Concentrez-vous sur les bruits qui vous entourent, les uns après les autres. Concentrez-vous ensuite sur chaque partie de votre corps et vos sensations. Ouvrez les yeux, étirez-vous  (humm comme çà fait du bien non ? et commencez votre journée, vous allez la trouver plus belle !.

 

2 – Préservez-vous des bruits qui agressent votre corps

Le bruit a un impact sur notre comportement. À un volume trop élevé et sur un laps de temps trop long, le bruit nous rend agressif, hypersensible. Il peut aussi augmenter notre pression sanguine et troubler notre rythme cardiaque. Pour notre corps, le bruit est une agression, il peut donc aussi fragiliser nos défenses immunitaires. Raison de plus pour faire attention à toutes les pollutions sonores tout au long de la journée notamment l’Ipod vissé sur les oreilles avec une musique trop forte !!

 

3 – Apprenez à vous retrouver et à vous écouter

Se taire, c’est aussi un moyen pour mieux s’écouter. Dans ce domaine, l’exercice physique en silence peut s’avérer une bonne option. Pour une fois, allez faire un footing sans vos écouteurs et laissez votre téléphone à la charge. Soyez poète quand vous courrez :  concentrez-vous sur votre respiration, écoutez les bruits extérieurs, les oiseaux, le vent dans les feuilles, le bruit de vos chaussures sur le sol !

 

4- Suivez l’exemple des chanteurs

Leurs cordes vocales sont leur outil de travail le plus précieux. Pour les économiser, les chanteurs n’hésitent pas à garder le silence pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines avant certaines représentations. Consacrez un petit moment chaque jour ou une fois par semaine au silence. Evidemment, c’est un peu compliqué avec des enfants mais cela peut même devenir un jeu (1, 2, 3 le silence est roi ! je l’ai appris avec mes 2 enfants de 7 et 5 ans !) et vous redécouvrirez à quel point le langage non verbal est riche.

 

5- Appréciez vos repas à leur juste valeur

C’est l’heure du repas. Un moment de partage où chacun veut raconter sa journée. Et si comme des religieux, vous faisiez l’expérience pour un plat de garder le silence (voir le jeu ci-dessus). Appliquez-vous à écouter les émotions que vous procure ce que vous mangez. Sucré, salé, amer, doux, acide? Que pensez-vous de ce que vous avez cuisiné ce soir? Quel goût cela vous rappelle? Regardez les autres convives.

Et finalement, reprenez la parole. Après avoir laissé un peu de place au silence, votre voix est vite un peu rouillée oui mais vous vous sentez plus calme. Vous avez la drôle d’impression de parler fort. Et l’envie de vous taire à nouveau. Attention, le silence, c’est un luxe auquel on s’habitue vite…

Qui veut bien partager son expérience  avec le silence?

29 réponses à “Taisez-vous ! 5 astuces pour être moins stressé(e)”

  1. Envoyé par Abdelhak KARIM via LinkedIn :

    « Pour se limiter rien qu’à l’expression orale , puisque l’on parle aussi à travers nos claviers, je crois que les gens qui parlent moins fort et choisissent le discours réfléchi …doivent vivre plus longtemps (et c’est prouvé ) , se taire quand il le faut est toujours « sage » et payant à coup sûr ! mais se taire tout le temps , c’est ne pas communiquer …les bébés le plus en bonne santé sont ceux qui crient le plus fort pour exprimer et communiquer …
    Maintenant , à un certain âge , et en environnement de quiétude , lieux de vacances et d’isolement pour des tas de raisons valables…se taire est la règle et signe de CIVISME et bonne citoyenneté …n’est-ce pas ?
    Merci d’avoir soulever la question …mais on ne va pas se taire ! »

  2. Merci Abdelhak pour votre commentaire ! Vous avez raison de préciser les choses… le diable se cache toujours dans les détails !!!
    Je laisse le soin aux autres lecteurs de commenter ou d’apporter leur pierre à l’édifice….
    Bonne journée
    Pierre Yves

  3. je fuis le bruit, la pollution sonore est me semble-t-il un fléau grandissant. Ma petite recette: le bruit des petits oiseaux et de l’eau. J’ai la chance de les avoir naturellement sous les oliviers où je prends mes repas et parfois écris. ça peut-être une solution de les mettre en musique de fonds en entreprise. Assez de bruit pour être stimulée, pas trop pour ne pas être gênée. Je me tais maintenant

  4. Babel Steeve dit :

    Le bruit comme vous dites motive et donne l’impulsion à l’action. Comme on dit : deux motivés par la musique iront moins loin que deux silencieux qui pensent. Pour certains, le silence c’est la mort et l’ennui! Et ne pas transmettre notre savoir au profit du bien d’autrui c’est engendrer l’ignorance ,et aussi créer des conflit entre les gens. Le silence est mère de secrets de soumission et de dictature. Tout les règnes violents et dictatures sont basés sur le silence de tous. Et plus que les opprimés savent se taire à jamais. Le silence crée une barrière qui engendre conflit ,violence et indifférence, qui enferme les faibles dans une spirale mortelle. Donc ouvrez-la autant que possible pour que l’on vous comprenne et pour montrer à ce monde que tout a sa place et droit à la vie.

  5. Merci à Christine et à Steeve. Suis très heureux de lire 2 commentaires différents (opposés ou complémentaires ?) sur mon article… comme quoi ce n’est pas l’événement en lui même qui a forcément un impact, c’est la façon dont chacun de nous le vit… La parole n’est pas toujours du bruit et le silence est parfois très parlant… tout est, à mon sens, une question de dosage, de moment, d’état physique et ou psychique…. En tous les cas, faites courir le bruit… que l’écoute de l’autre permet de mieux le comprendre… pas forcément d’être d’accord…. A vos commentaires sans bruit et sans violence….
    Pierre Yves

  6. pola dit :

    Merci pour l’article Pierre Yves. Tout est si bien dit que l’on aurait pu s’en tenir au titre qui seul nous en dit déjà si long « DES FOIS c’est mieux de se taire ». Tout autre commentaire est superflu

    • IL semblerait Pola que plus on avance en âge (je parle du mien) plus on se consacre à l’essentiel mais quelquefois il est bon d’expliquer les choses pour que celles et ceux qui sont plus jeunes puissent aussi comprendre…. Vive le partage
      Bonne journée Pola

  7. Bruno dit :

    à quand un « la ferme » « des célébrités… pour le mélodieux concert des cloches (les vraies!) et de l’eau cristalline …

    • Bruno, merci pour cet humour qui sent bon l’herbe fraîche, la cloche qui sonne au loin, le meuglement des vaches au moment de la traite et cette odeur particulière de la clairière à l’aube
      Bonne journée à vous

  8. Lesage de La Haye dit :

    Merci Pierre-Yves, Vous évoquez le Silence Profond, celui qui est Entrée en Relation avec le Centre de Soi… Ce qui à mes yeux est fort différent du « Silence des Opprimés », auquel me fait songer la parole de Babel Steeve, qui convoque aussi diverses formes du « Non-Dit »…
    A mon sens, ce silence Profond, que vous nous rappelez (« rappelez » : car notre âme le « sait » ou le connaît…) est une forme d’Action, qui porte vers l’Essentiel, elle est, à mes yeux, très différente de l’inAction, notamment l’inaction par crainte, que l’on pourrait qualifier d’inhibition du mouvement ou d’inhibition de l’action, comme celle de la « Proie » qui s’immobilise pour ne pas être repérée par le Prédateur.
    Depuis des années dans la rencontre entre Asie, Orient et Occident, il me semble, qu’il y a des espaces ou des interstices de malentendus quant au fameux Silence de la Contemplation, de même que par rapport à ce que certains appellent le « Non-Agir »…
    Plus je sais introduire de ce vrai Silence dans ma vie, et autour de moi, et plus je parviens à énoncer une Parole ou des Paroles n’allant pas obligatoirement à « l’unisson » d’un certain « convenu » ou d’une pensée unique. C’est la qualité de Silence que j’introduit dans ma vie qui m’aide à avoir l’énergie de porter une certaine parole qui, alors, éveille des étoiles dans les yeux de ceux qui y aspirent sans oser en être initiateurs…
    J’ai constaté (sur moi) que ce n’est pas un « statut » qu’on atteint, c’est un processus, qui peut se perdre, ou s’altérer, comme toute vigilance.
    Cela me fait du bien de lire votre invite, comme un rappel au Centre de l’Etre. Comme un Appel venu du Centre de l’Etre. Ce n’est pas l’Homme qui prend l’Appel, c’est l’Appel qui prend l’Homme – pour pasticher Renaud avec sa chanson sur la Mer… 🙂 –

  9. Envoyé par Djouher MECHERI via Linkedin :

    « Merci pour ce sujet.

    La première, troisième, la quatrième (bien que se taire pour plusieurs jours ne soit pas trop évident pour un commercial) et la cinquième astuce sont faciles par contre la deuxième ce n’est pas évident surtout si vous êtes bloqué dans la circulation matin et soir, je vous le garantie; là qu’il y a beaucoup de bruits!

    Le plus important c’est de savoir quand se taire et quand parler et surtout comment parler. Souvent écouter est mieux que de parler, toute la sagesse d’une personne est là.

    Je suis d’accord avec vous ça ne sert à rien de stresser, on ne peut pas prendre de bonnes décisions en de tels moments. »

  10. Merci Djouher pour votre commentaire…. perséverez, ne tenez pas compte de l’extérieur et pratiquez la respiration abdominale.. comme vu dans un de mes articles..
    Belle journée à vous

  11. Envoyé par Véronique JACQUET via LinkedIn :

    « Ça parait si simple, si facile et pourquoi Vous ne le mettez pas en place immédiatement?
    Ça « marche » je vous l’assure et vous le valez bien! »

  12. Véronique, je prends le compliment pour moi 😉 Merci merci pour votre commentaire
    Les choses les plus simples ne sont elles pas les plus difficiles à mettre en place … justement parce qu’elles SERAIENT trop simples????
    Bonne journée à vous

  13. Envoyé par Monique CHEZALVIEL via LinkedIn :

    « Je pense que cela a un merveilleux effet secondaire : retrouver la maitrise de son temps car s’éloigner des sources de bruit, c’est aussi retrouver sa capacité de réflexion, sa profondeur. Bien d’accord, ce n’est pas même utile, c’est nécessaire! »

  14. Oui Monique, vous avez raison, le silence permet de se retrouver avec Soi !
    Bonne journée
    Pierre Yves

  15. Envoyé par Laurence DAMIENS via LinkedIn :

    « Je mets en pratique les points cités et propose aux sportifs de haut niveau le ressourcement par le silence …pour être en lien avec soi même…afin de retrouver l’essentiel !
    Cela leur permet une concentration bien meilleure, optimisée quand ils sont dans l action.
    Pour eux , c ‘est de la récupération facile ,assimilée à de l’hygiène de vie: indispensable et nécessaire pour les défis quotidiens comme les grands rendez vous. »

  16. Merci pour votre expérience avec les sportifs Laurence, expérience que chacun peut mettre en application pour lui même…. comme moi qui ne suis pas un très grand sportif … voire pas sportif!!!
    Belle journée à vous
    Pierre Yves

  17. Envoyé par Mustapha SOUFIA MOSTEFA via LinkedIn :

    « J’apprécie. C’est pour moi le début de la sagesse.
    En m’exerçant à l’abstinence de parler quitte à recourir au langage des signes pour éviter de parler (beau petit jeu, même avec conjoint et enfants) j’ai réalisé que CETTE PRATIQUE DU SILENCE S’INTERIORISE automatiquement et j’ai donc savouré des moments de silence intérieur profond et surprenant.
    Essayez le vous l’adorerez »

  18. Merci Mustapha pour ce conseil et cette pratique… je la remets en place dès ce soir avec mes enfants…. qui ont du mal avec les silences…. pas les vôtres ? sourire
    Belle journée
    Pierre Yves

  19. Envoyé par Paul PRIEUR via LinkedIn :

    « C’est clair se taire peut rendre une journée moins stressante mais se taire c’est aussi, c’est malheureux et je le regrette, se faire bouffer tout cru dans cette société de petits requins où chacun ne se couche le soir qu’après avoir la certitude qu’il a bien écraser les autres… se taire pour être moins stressé certes. …mais se taire et se faire écraser n’engendrera t’il pas plus grave que le stress ? »

  20. Paul,
    Se taire, regarder l’autre dans les yeux, respirer profondément donne à l’autre, souvent, l’impression qu’il a en face de lui quelqu’un qui ne lâchera pas… Qu’en pensez-vous ? Bien sûr vous avez raison, le silence quelquefois n’est pas l’outil approprié… mais pour faire le vide, se ressourcer, il a de vraies vertus…!

    Merci pour votre partage
    Pierre Yves

  21. Envoyé par Virginie LEFRANC via LinkedIn :

    « Merci bcp pour le rappel des vertus du silence. Pour beaucoup le silence fait peur, or il est source d’apaisement, de calme intérieur et nous ouvre aux merveilles de ce qui nous entoure. S’accorder des moments de silence est extrêmement salutaire et facile à mettre en place. Beaucoup de nos activités sont faites avec un bruit de fond (télé, musique…). Le silence facilite la concentration. Réaliser ses tâches quotidiennes, son sport et toute activité ressourcante, dans le silence, c’est également s’accorder, un moment à soi, dans la conscience de l’instant présent. »

  22. Merci Virginie pour le partage de votre expérience avec « vos mots à vous »
    Puissiez vous être entendue par mes enfants qui adorent crier dans tous les sens !!!
    Belle journée à vous

  23. Envoyé par Joseph REGGONNE via LinkedIn :

    « 2 citations qui résument l’ambivalence du silence:
    1- «si la parole est d’argent, le silence est d’or»
    2- «qui ne dit mot, consent»
    La première citation nous enseigne que le silence est une attitude qui peut être efficace/salutaire et nous éviter de prendre position ou de faire des choix sur le simple « coup de tête ». C’est une invite à la réflexion, à la tempérance, au recul et donc à la raison débarrassée de nos émotions.
    La deuxième citation nous enseigne que le silence peut nous desservir, nous mettre dans la catégorie des « béni oui oui ». On est en état de léthargie, on avale tout, on ne développe pas son sens critique indispensable au progrès des situations. À long terme, une telle attitude est suicidaire dans notre monde de compétition.
    Moralité de ce sujet: «en toute situation, il faut savoir trouver le juste dosage entre le SILENCE et l’EXPRESSION»

  24. Merci pour votre recul Joseph et pour votre précision dans « qui ne dit mot consent »… Effectivement le silence n’est pas ou outil « couteau suisse », vous avez raison !
    Bonne journée à vous
    Pierre Yves

  25. Envoyé par Cyril GACHE :

    « ♣ 1ère astuce : Commencez votre journée par 5 minutes de silence
    * c’est une méthode de relaxation, donc commencer par se relaxer est de bon sens.

    ♣ 2ème astuce : Préservez-vous des bruits qui agressent votre corps
    * environ 30% des personnes souffrent de trop de bruit, avec le temps ce symptôme empire pour ces personnes et augmente leur stress, leur irritabilité et leur sensibilité à la colère et la contrariété.
    voir : Selon l’IFEN4, le bruit est la deuxième cause de pathologies professionnelles (9,4 %)
    ♣ 3ème astuce : Apprenez à vous retrouver et à vous écouter
    * penser à soi peut être salutaire à condition de ne pas laisser ses pensées se concentrer sur les soucis du moment, plutôt devrait-on dire « ressentir » l’instant présent.

    ♣ 4ème astuce : Suivez l’exemple des chanteurs
    * apprendre à gérer sa prise de parole s’avère une conséquence de notre propre capacité à trouver notre place, apprendre à écouter les autres dans leurs paroles et dans leur langage corporel, peut nous aider à mieux comprendre leurs besoins et leurs positions, accessoirement cela fonctionne très bien avec les discours politiques…

    ♣ 5ème astuce : Appréciez vos repas à votre juste valeur
    * encore une fois, ressentir l’instant et créer un moment de partage familial et de convivialité, même si le programme peut aussi constituer (parfois) un moment de ce genre si chaque membre aime le programme…

    @Karim : Se taire dans les situations de harcèlement, laisser les personnes dis-fonctionnelles hurler plus fort et obtenir le poste, la promotion qu’une personne plus réfléchie aurait dû avoir, cela dépend aussi de nous, ne pas se taire devant l’inadmissible… Mais c’est un autre débat ! »

  26. Merci pour ces précieux indices et informations Cyril !
    Pierre Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *